Suite au lâcher intempestif de pottok,

Force est de constater que j'ai un peu laissé le coin prendre la poussière
Je pensais avoir du temps dans ce long week-end de trois jours pour y remédier,
mais finalement ce petit congé est passé bien trop vite pour tout ce que je voulais faire... T--T

Alors, pour reprendre en douceur dans les parutions,
et histoire de ne pas vous assommer d'emblée avec de nouvelles réflexions,
et vous faire grâce pour l'instant de la génétique des Nocturnes de Sorbù,
je vous laisse juste ce petit ensemble :

Une musique, une traduction, et quelques images...

Un bric-à-brac, dans lequel l'intrigue de StoriaNova - Voglià,
prend forme doucement...


On en reparle plus tard. ;-)

# Ne'n tarra ne'n celu

Ni sur la terre ni dans le ciel

 

[ Groupe : A Filetta

Sì di mè , 2003

Auteur : Jean-Claude Acquaviva
Compositeurs : Jean-Claude Acquaviva / Bruno Coulais
Arrangement : Bruno Coulais
  ]

 

Nè in tarra ne in celu

Ni sur la terre ni dans le ciel

 

Sensu passu ùn avarà ? 

Mes pas n'ont-ils donc aucun sens ?

 

E case sò quì à curà

Les maisons qui veillent

 

Ricordi da sbelu

des souvenirs à faire hurler d'effroi

 

E'sbagliu d'eternità

Une erreur d'éternité

 

Nè in tarra nè in celu 

Ni sur la terre, ni dans le ciel

 

Lu mio tempu si stà 

Mon temps n'existe

Voglia

 

Lu mio tempu si stà

Mon temps n'existe pas

 

Aghju vistu l'infernu

J'ai vu l'enfer

 

D'una mamma à u spiccà 

D'une mère effarée

 

E'u surrisu di darnu

Et un sourire vain

 

chì a vulia allaccià 

qui voulait (pourtant) l'enlacer

 

Una ghjurnata tetra

Une journée bien sombre

  

Di quelle chì ponu turnà

Une de celles qui ne cessent de vous hanter

 

Nè in tarra nè in celu

Ni sur terre ni dans le ciel

 

U mo pientu ci và 

Mes larmes ne peuvent s'enfuir

 

voglia WIP

 

U mo pientu ci và

Mes larmes ne peuvent s'enfuir

 

Nè in celu, nè in tarra

Ni dans le ciel, ni sur terre,

 

Sò cote à lampà

Les pierres que l'on voudrait jeter (ne les atteignent pas)

 

Aghju l'anima chì cotra

J'ai l'âme qui gèle

 

Forse da l'alta sarra

Parce des plus hautes cimes

 

Quella ch'omu n'ùn sà

Celle qu'aucun ne devrait connaître

 

Palisatu sicretu... 

le secret est (peut-être) dévoilé...

 

Corcia felicità

Triste bonheur

 

Corcia felicità

Triste bonheur

Otxoa 100412

NB : Les traductions que je livre sur le Quai des Nocturnes
peuvent différer des traductions "officielles".

Tantôt, je préfère "coller" davantage au texte,
parfois, au contraire, je m'accorde un peu plus
de distance.

L'objectif demeurant, au final, de rendre au mieux,
le message du texte original.

 

A prestù, amicacci ! :)