Novembre 2191 :

 

« La polémique ne cesse d'enfler autour de la nanoparticule Rewriter. D'abord annoncée comme la Panacée contre les maladies neurodégénératives, l'avancée majeure de la seconde moitié du XXIème siècle n'a eu de cesse d'enchaîner les scandales. Accusée de provoquer des troubles comportementaux irréversibles, et notamment de pouvoir entraîner une complète réécriture de la personnalité, la particule a été retirée du marché. Pourtant son ombre plane toujours... Entre discours fantaisistes des uns et trop alarmistes des autres, du crash retentissant du marché nanobioparticulaire aux actions clandestines de lobbys peu scrupuleux, qui croire ? » NoxFeratu MAG N°12.

 

Après cette brève introduction d'une voix off monocorde et inexpressive, le tabloïd MiruSy affiche une série de vidéos commentées et interprétées. Le genre de procédé destiné à livrer un état des lieux le plus complet possible sur la question. Pourtant mon avis sur le sujet, je me le suis fait moi-même depuis fort longtemps. J'ai la chance de posséder encore ce que l'on appelait autrefois « le libre arbitre ». Ce que je cherche, brisé dans ce fauteuil, c'est une faille dans leur système.

 

« Stem... »

 

Tu me regardes, ébahi de pouvoir capter le fond de mes pensées, de les entendre résonner dans ta tête avec une telle clarté. Pour moi, chaque face-à-face est un terrible supplice. Pour toi, c'est un enchantement permanent. Tout autour de toi t'émerveille, avec la naïveté d'un enfant et la même étincelle dans le fond de tes prunelles. Moi, cela me meurtrit tellement de te voir ainsi ; dépourvu d'âme.

Tu n'as plus d'histoire et tu es incapable de t'en recréer une.

 

« Une... »

 

Tu n'enregistres plus rien, comme l'une de ces vieilles K7 en bakélite que l'on voit parfois dans les musées. Tu restes là où l'on te pose et tu contemples avec satisfaction l'horizon même le plus fermé. Pourtant, autrefois, tu étais un être si plein de vie.

 

« Vie... »

 

Ta vie, tes souvenirs. Notre vie... Tout a été emporté ce jour terrible où la loi de notre district de résidence t'a déclaré « non-conforme ». On t'a emmené dans l'heure-même du jugement, sans même un adieu. Quand je t'ai retrouvé, tu étais exactement dans ce même état qui est aujourd'hui le tien. Il demeurait juste quelques nanoparticules de Rewriter pour prouver le forfait. Apparemment, à vouloir résister au traitement, la dose fut telle, qu'elle a agi comme une gomme pour ne rien laisser de tangible. Elle a asphyxié ton passé, érodé le moindre de tes souvenirs. Pourtant, tu as gardé le lien qui nous unit comme on conserve un instinct de survie.

A l'évocation de ce constat, de te voir ainsi, je tremble de rage.

Comment une science dédiée à sauver peut-elle être employée pour détruire avec autant de zèle ? Depuis quand la sagesse des savoirs a-t-elle laissé place à cette folie despotique et chaotique ?

 

Il fut un temps lointain, il me semble, où rien de tout cela n'existait.

 

Umani20Rewriter1