Yoho amicacci,

Je vous parlais, il y a quelques temps d'un projet "schuuut" sur lequel je travaillais dans l'ombre...

A présent qu'il est publié, je peux m'exprimer librement sur le sujet.

Il s'agit d'un petit ouvrage intitulé "U Ghjuvanottu Corsu" qui vient de paraître sur l'Ile !


"U Ghjuvanottu Corsu" constitue le portrait caricatural du jeune homme corse, édifié avec soin sous la plume macagneuse de Vagabondu Isulanu.

*Vagabondu Isulanu est le chef (ou plutôt "l'humble cervelet") du groupe I Canistrelli Canistrelli,

dont le prime et fort noble objectif est de veiller à la conservation du biscuit corse, contre l'invasion des gateaux industriels

(cookies, savanes et surtout les pepitos, leurs ennemis jurés !). En quelques conférences de presse et opérations coups de poing,

les révoltés biscuités (franchement secoués de la boîte à gâteaux !!) sont rapidement devenus des incontournables de l'île.

VagabonduICC conference

Au-delà de la révolte pâtissière, les canistrelli canistrelli, guidés par Vagabondu, sont devenus quelques précieux garants de la culture corse

et de ses plus belles valeurs. La macagna, humour qu'ils manient avec délice, en fait effectivement partie...mais pas seulement.

Parfois, ils savent mettre les points sur les "i" pour dénoncer la violence qui endeuille régulièrement notre île,

dénoncer les injustices. Et lorsqu'il est question de solidarité, un autre point d'honneur de leur code, ces rebelles au coeur fondant

répondent toujours présents ! Les quelques bénéfices qu'ils obtiennent de leur impôt de contre-LUtte sont directement reversés à des associations.

Dans leur folle aventure macagneuse, un nouveau projet a vu le jour. Une façon de surprendre, de frapper là où on ne les attendait pas !

"U Ghjuvanottu Corsu", comme je vous le disais, est un petit portrait de la jeunesse mâle insulaire.

De ce fait, on s'éloigne un peu des petites blagues pépitos, mais c'est pour mieux défendre, une fois de plus, leurs idéaux.

Pour le plus grand plaisir de tous. Et puis, on est comme ça chez ICC, on ne reste pas à rancir dans un coin, on avance, avec un petit brin de folie

et de malice... 

<< Qu’est-ce que le jeune homme corse ? / Chì serà u ghjuvanottu corsu ?
Après des heures de réflexion intense, nous avons voulu essayer de dresser une sorte d’autoportrait
de ce qu’est le jeune homme corse, de 20 à 40ans.
Là où les plus grands scientifiques du monde se perdraient.
Là où les philosophes du temps des lumières renonceraient à entamer toute analyse, rien qu’en lisant l’intitulé,
nous, nous avons pris le pari d’essayer... >>

C'est ainsi que Vagabondu et Cie nous invitent à plonger dans leur univers, et, dès les premières lignes qui suivent cette mise en bouche, 

on se régale ! Le physique, les loisirs, le Sporting, la séduction, ... rien n'est épargné, tout en finesse, mais à grands éclats de rire.

Pour finir en beauté avec la solidarité : Le projet "U Ghjuvanottu Corsu" est paru sous la forme d'un petit ouvrage, vendu pour une bouchée de pain

(2 Euros) dont l'intégralité des fonds sont reversés à l'association INSEME.

(INSEME assure la prise en charge du transport de Corses ou de leur famille sur le continent pour raisons médicales.
Souvent du deuxième parent d'un enfant hospitalisé...)


article ghjuvanottu

Au moment où leur projet a commencé à prendre une bonne consistance, I Canistrelli Clandestini ont décidé de faire appel à un illustrateur 

pour quelques rapides gribouilles. Et, en souvenirs d'un petit fan-art que je leur avais envoyé (cf : l'image avant la photo de la conférence)

... Umbah', c'est à moi qu'ils ont pensé !! Et voilà comment je me suis retrouvée associée à cette formidable aventure !!

Bon, sommairement, je n'ai pas fait grand chose, comparé au travail qu'ils ont dû fournir pour faire aboutir leur idée...

Et même, pour obtenir quelques images de mon coup de crayon parfois capricieux, je peux dire que Vagabondu a fait franchement preuve de

patience. Voici un aperçu de toutes les versions du "Ghjuvanottu corsu" avant les illustrations définitives :

U making offu

Finalement, la révélation graphique a surgi d'une ancienne gribouille qu'ils ont retrouvée je-ne-sais-comment dans mes archives.

Alors, appel d'un canistrellu ribellu, excité comme une puce, en direct de mon labo.

"Allo... Je te dérange ...
(Non, non, je suis en pause. Dans ma parfaite tenue de thésarde, blouse blanche et pipette eppendorf dans ma main libre.)"

"Je ne t'embête pas longtemps...mais on a vu ton dessin avec la guitare... On en est tous tombé amoureux de ce dessin-là !!
On peut le prendre, celui-là ?? "

(Le dessin du SCB ? ...)

Gilles SCB nouvelle version

Eh oui, la photo de l'article vous disait peut-être quelque chose...car c'est effectivement Gillou-supporter qui fait la couverture du "Ghjuvanottu".

:D

Après, en suivant les instructions de Vagabondu, j'ai juste réalisé une rapide esquisse au bar

"...avec le même personnage, si possible"

(hé hé ! ^^)

serate suite 1306

N'empêche, cette gribouille-là m'a permise d'affiner l'un des amis de Gilles,

fort présent dans StoriaNova, et pour lequel le design était encore hésitant : Gio' Santoni.

Ghjuvanni Santoni

 

Enfin, bon, pour le moment, je ne suis par sur l'île pour admirer ce petit livret et contempler discrètement l'efferscence qu'il provoque.

J'en ai juste quelques échos, de sources sûres, et apparemment, les livres partent bien, et les sourires se multiplient.

L'objectif d'ICC devrait être atteint assez rapidement.

Dans cette réussite, je n'ai aucun mérite, c'est la plume magagneuse et légère du Vagabondu qu'il faut louer.

Seulement, je suis tout de même bien fière d'y avoir apporté ma contribution via ma patte graphique.

Merci de m'avoir donné cette chance ! Au plaisir de vous servir de nouveaux pour d'autres folles macagne secouées de la boîte à biscuits

(et attention que des canistrelli !)

 

Voilà, chers lecteurs, j'espère que ce tour d'horizon vous aura plu !

 

A prestu !

 

Flickii