Ceci est un communiqué des FL-C57 :

Au milieu des cadavres de bouteille d'Orezza et des capsules de Limunata,

à l'ombre des ombres des Nocturnes (breffu, des créatures de l'Ombre, babin)

c'est ici qu'est né notre mouvement.

Les voix tonitruantes des Géants semblent s'être tues après de longs gémissements d'agonie,

quasi inintelligibles : "Congrès...séminaire...poster...bilan... Congrès..."

avant qu'un hurlement ultime ne vienne perforer la nuit parisienne,

en nous glaçant notre sang murin de stupeur et d'effroi :

"HA HA HA!! VACANCES !!"

Après, le silence, lourd, pesant. L'absence..

Incrédules, nous, le peuple de l'ombre murin (et mûtin),

prenons enfin conscience que le Destin vient de frapper à notre porte
(ou plutôt...vient de claquer...)

Le moment tant attendu est enfin arrivé :

Le Quai des Nocturnes est à nous ! 

 

FLC57