Yoho, les amis ! 

Pour commencer le week-end en douceur,
et avant de démarrer les hostilités des 23h de la BD,
un peu de musique... :3

Il s'agit d'une chanson du groupe A Filetta, dédiée à la transhumance
(i-e : le voyage des berger/chevriers pour mener leurs troupeaux
vers des pâturages plus cléments avant que ne viennent les plus belles
mais plus sèches journées dl'été...)

Celle-ci renvoie si facilement à mes origines pastorales,
quelques parts en Casinca et dans le Niolu...

Je vous en livre une traduction, qui s'éloigne parfois
du texte original (mais une trad' mot à mot ne rendrait
pas aussi bien, à mon humble avis, toute la poésie simple et belle du texte original)

So, so, so...


A Muntagnera

La Transhumance

Paroles : Macellu Acquaviva di l'Acquale
Musique : Ghjuvan Claudiu Acquaviva
Traduction : Flickii
(texte original trouvé sur : http://gbatti-alinguacorsa.pagesperso-orange.fr/textes/chansons/a-filetta-muntagnera.htm)

1°)

Ch'ellu si n'hè scorsu maghju
Le mois de Mai passé

Sarà più d'una simana
Il ne restera plus d'une semaine

Appròntati, o capraghju !
(Alors) Prépare-toi, chevrier !

À lascià piaghja è calmana
Pour laisser la plaine et la chaleur de l'été

Ch'hai da fà l'altu viaghju
il faut maintenant partir sur les hauteurs

Dopu ghjuntu in Barghjana
Bientôt on se rejoint à Barghjana

2°)

Avvèdeci, o Falasorna !
Adieu, Falasorna !

Cù i parenti è l'amichi

(Avec/Par) les parents et les amis,

Sempre ligati à Niolu
toujours liés au Niolu

Per e gioie è i castichi :
Par la joie et les peines,

Da Montestremu à u mare
Des montagnes à la mer

Avemu listessi antichi.
Nous avons les mêmes ancêtres

3°)

Sbuccarai in Caprunale
Tu arriveras à Caprunale

Guardendu da altu à bassu
Regardant de haut en bas

Supranèndune à Òmita
Dépassant bientôt Omita

È a funtana di u Tassu
Et la fontaine du Tassu

Bàsgiati a croce nova
Tu embrasseras la nouvelle croix

Chì a vechja ùn s'hè più trova.
Celle qui a remplacé l'ancienne qu'on ne retrouve plus


4°)

U terzu ghjornu à la mane
Le troisième jour au matin

Ti n'andarai vulinteri

Tu ne marcheras pas très volontiers

In Sesta o Petra Pinzunta,
Du côté de Sesta ou de Petra Pinzuta,

Bicarellu o à Tileri ;

à Bicarrellu ou Tileri,

Più chè mai ghjunghjeranu
Ces lieux qui ne se livrent jamais

À l'abbordu i frusteri.
Aux étrangers (de ces chemins)

5°)

Avà chì hai righjuntu
Maintenant que tu as rejoint

Di l'estate u rughjone
les pâturages d'été

Di tantu in tantu in paese
Tant de fois au village

Affàccati à l'occasione
Tu te montres à l'occasion

Poi ùn mancà a to festa
Pour ne point manquer ta fête

A mane di Sant'Antone.
Le matin de la Saint Antoine

Ghjiseppù capraghju

 

Bon week-end à tous ...

 

En attendant d'autres gribouilles... :D