Yoho, bonasera !

Cela fait un moment que je n'ai pas fait d'articles pour mon blog...

Pas beaucoup de temps libre, pas beaucoup à consacrer à mon blog,
compte tenu de tout ce que j'avais potentiellement à faire. ^^"

Maintenant que je suis en vacances, j'en profite pour me rattraper un peu.

Avà, vacances ?

Iééé, les amis, à l'heure où je vous écris,
je suis à Bastia, dans un petit bastion à deux pas de la Citadelle. \o/
Je me nourris de clémentines du pays, de lonzu avec du pain
(acheté sur le marché ! :P), cannistrelli au petit-déjeuner... :3
Ma maman m'a fait promettre de manger sainement pendant mes vacances,
bien c'est exactement ce que je fais, pardi ! ;P

Bon, dans les deux semaines à venir, je vais avoir quelques occasions de vous parler
de mon petit périple corse... :3

En attendant, je souhaite un peu évoquer mes travaux d'écriture du moment...
Pour commencer, premier article consacré au nouveau chapitre
fraichement terminé de Wölff 2.

Pour les personnes qui débarqueraient un peu ici, ce que je surnomme "Wölff",
ce sont les histoires d'une bande de loups-garous en Europe de l'Ouest de nos jours,
qui oeuvre à faire le ménage dans le monde des "Nocturnes".
Le narrateur principal est un vieil allemand répondant au nom de
Freidrich Von Wolffen...que ses potes surnomment plus facilement "Wölff",
d'où le nom officieux des histoires consacrées à son cas (complexe et tortueux).

Dans ce nouveau chapitre gribouillé ces dernières semaines,
je me suis heurtée à quelques problèmes assez complexes,
ayant rendu la rédaction quelque peu longue et difficile.
En clair, trois brouillons se sont succédés avant d'arriver
à la petite vingtaine de pages finale. C'est pour dire ! o__O"

D'un autre côté, je cherche les coups ! XD
Déjà parce que de façon générale,
l'écriture est toujours une façon pour moi d'explorer des chemins divers.
La curiosité aidant pas mal, je m'amuse à innover, à mon humble niveau,
pour tenter de créer à ma guise des situations parfois inattendues et surprenantes.

Ensuite, parce que le thème que je me suis imposée pour Wolff2 est "Mensch",
autrement dit "l'être humain"... ce qui impose donc toute une joyeuse réflexion
sur la condition humaine. Et quand la trèèèès grande majorité de la bande de protagonistes
est en fait constituée de loups-garous, vampires et sombres esprits en tous genres... bien,
ça rend la définition plus complexe ! ;P
Mais je ne m'en plains pas, c'est l'occasion pour moi de refaire un peu de philo,
en confrontant des maîtres antiques à des auteurs plus récents, tout en rajoutant
mon grain de sel perso, pour donner une trame de lecture un peu complexe et profonde
que dans la première histoire (où le thème était "Die Fluch" / "la malédiction").

On verra à la fin de ce volume si le pari est réussi.

Dans le nouveau chapitre fraichement rédigé, le challenge consistait
à retranscrire les pensées de deux personnages, enfermés dans un seul et même corps.

Santoni + Angelù

Le "Demoniu di Sorbù" et l'hôte qu'il avait
alors décidé de posséder à des fins primordiales "de simple assistance".

Côté "Demoniu" :
Je cherchais à rendre et justifier les faits et gestes d'une entité
dépourvue du moindre ressenti autant physique que psychologique.
Si ce n'est la haine qu'il porte à cette humanité,
à ce monde qui le rejette, le marginalise pour son statut de "démon".
Seul sentiment, qui puise en fait sa source du profond désespoir
qui le hante, pour le mener dans une folie destructrice.

Côté "Hôte" :
Spectateur impuissant, pour ne pas dire otage de son propre corps,
dont il ne contrôle plus les gestes particulièrement meurtriers et impitoyables.
Il cherche néanmoins à calmer comme il le peut le "Demoniu", ne serait-ce
que pour protéger la femme qu'il aime de la colère de ce dernier.

Enfin, il fallait réussir à inverser doucement la tendance,
de rendre finalement ce "Démoniu", initialement effrayant,
comme une entité attachante, encore capable de s'émouvoir
et de ressentir à la fois le désir et la passion.

Vlam ! ça, c'était pour la première partie !
Déjà tout un programme en soi ! X)

La suite ?
Confrontation entre ma bande de lycanthropes habituelle
et le Demoniu qui commençait juste à s'assagir un peu.
Joutes verbales en corse, orchestrées avec brio par Orsù,
de toute évidence le plus violent, qui pour une fois, se fait
fermer son clapet de façon fort singulière. XD
Petite intervention fort discrète de Sieur Pacò,
qui n'est pourtant jamais évoqué dans "Wolff".
(Pour une raison très simple mais que je n'évoquerai pas ici. XP )
 

Voilà le programme chargé de ce nouvel épisode...

Du coup, avant de me lancer dans la rédaction de la suite,
je vais attendre encore une bonne semaine je pense.
C'est mérité ! X)

Bon, je vais aller profiter un peu du beau soleil bastiais !
Si j'ai la motivation nécessaire, je commencerais peut-être
une aquarelle de la Citadelle !
Un lieu chargé d'histoire de ma famille... :3
Les anciens du clan des "Bancs et Murettes" se sont ré-habitués
à ma présence, je crois... donc, avec un peu de chance,
si je décide de me poster pour gribouiller, je devrais avoir
le privilège de m'installer sur un fragment éparse de leur territoire...

Salùte ! X)


Demoniu di Sorbù par FlickydiCorsica

Petit montage en guise de "teaser".
Musique : "L'Emigrante" du groupe "I Muvrini". :)